L’espoir

L’espoir doit être présente dans les hauts et les bas de votre quotidien, car elle vous pousse à vous dépasser, vous réaliser, vous accomplir, etc. Le fait d’entretenir l’espoir à chaque jour vous permet aussi de vivre un moment présent plus lumineux et serein. De plus, l’espoir procure le sentiment d’avoir un but et elle donne l’énergie et la motivation nécessaire pour aller de l’avant. En effet, l’espoir est une composante importante de la motivation.

Dans les moments plus difficiles de vos vies, c’est cette parcelle d’espoir qui vous pousse également à aller chercher de l’aide. Avoir de l’espoir ce n’est pas de croire que tout ira, mais c’est plutôt de croire que les choses auront un sens. Une parcelle d’espoir peut amener à de grands changements parce que la personne n’a pas cesser de croire.

Ici à la Maison la Margelle, vous serez amené à vous donner des objectifs, à définir vos motivations et à nourrir vos espoirs. Dans le rétablissement, l’espoir est primordial. Elle permet de s’accrocher à quelque chose, afin de cheminer dans son rétablissement. L’espoir donne la foi. En entretenant de l’espoir, vous vous dites que cela vaut la peine de se rétablir au lieu de vous dire que vous n’y arriverez pas. En ce sens, espérer c’est aussi entretenir des pensées plus positives.

Il est important de nourrir l’espoir, c’est-à-dire d’entretenir continuellement l’espoir. Lorsque vous réalisez quelque chose que vous espériez, ciblez quels sont vos prochains buts et faites perdurer l’espoir en vous. Avec l’espoir vient le vouloir, soit de faire un cheminement personnel et de mettre en place des objectifs et des moyens associés pour tendre vers vos buts. De plus, les meetings qui sont importants dans le rétablissement sont aussi porteurs d’espoir. Découvrir les histoires d’autres personnes te permettra de voir que même dans les situations les plus difficiles, il peut y avoir des points positifs et de l’espoir. Par ailleurs, l’entraide qui s’y retrouve peut t’aider à répandre l’espoir afin que les autres personnes et toi, vous puissiez le nourrir.

Bon 24.

Maude, intervenante à la Maison la Margelle.

Patargez l’article :

Share on email
Courriel
Share on facebook
Facebook