Le pas de recul et l’importance de se mettre en action; penser, méditer, penser.

Dans des articles précédents sur notre site web de la Maison La Margelle, Maude, intervenante, avait abordé avec vous le concept de l’important d’abord (faire de soi une priorité) et du agir aisément (y aller à notre rythme).

Aujourd’hui, nous allons discuter d’un slogan des Alcooliques Anonymes qui est le « Penser, Méditer, Penser », aussi connu sous le nom de « Think, Think, Think » en anglais.

Premièrement, si nous analysons ce slogan avec les mots utilisés, ce dernier peut être un rappel pour nous de ne pas oublier de nous arrêter et de réfléchir; qu’au lieu de penser à la première idée qui nous vient à l’esprit, arrêtez-vous une minute et réfléchissez-y davantage. Cela pourrait nous être utile dans le tourbillon de la vie – quand tout va trop vite et que l’on doit s’arrêter quelques minutes pour prendre des décisions éclairées ou retrouver notre calme.

Ce slogan, souvent ouvert à l’interprétation, nous invite à nous arrêter, à réfléchir à ce que nous nous apprêtons à faire, à ce que nous sommes en train de faire ou à ce que nous avons fait dans le passé. Il nous amène également à ce que l’on s’arrête parfois, que l’on retrouve le calme et la sérénité qui nous sont utiles pour avancer dans notre rétablissement; de prendre une pause, de respirer et de méditer. Nous pouvons donc faire un lien avec le agir aisément qui nous rappelle sans cesse d’y aller à notre rythme; d’organiser et de prioriser.

Il y a quelque temps, j’étais en train de lire un article et j’ai lu un passage qui parlait du « Think, Think, Think », soit le « Penser, Méditer, Penser » et je l’ai trouvé à la fois comique et réaliste. Le passage, originalement en anglais, était le suivant:

« Autant que je le sache, “Penser, Méditer, Penser” n’a pas beaucoup de sens. Mon obsession à tout sur-analyser m’a amené vers A.A. et, d’ailleurs, le Gros Livre dit que si je suis un alcoolique, mon esprit (ma tête, moi-même) est une grande partie de mon problème. Alors évidemment, (trop) penser pour un alcoolique n’est PAS forcément toujours une bonne chose. La seule explication que je pourrais donner pour ce slogan est que ce qu’il pourrait dire est que sur un seul sujet ou une seule situation, je ne suis autorisé à y penser que trois fois. » – d’où l’utilisation à trois reprises de « Think » dans « Think, Think, Think ».

J’aimais particulièrement cette interprétation puisqu’elle donnait un sens nouveau à ce slogan; il nous invitait à réfléchir à nos gestes (ce que je vais faire, ce que je fais et ce que j’ai fait dans le passé) en lien avec des sujets ou situations, mais nous rappelle que l’on doit ensuite passer à autre choses/lâcher-prise et retrouver une paix d’esprit.

Que signifie ce slogan pour vous? Je vous invite à nous le partager en commentaire.

Bon 24h, Kimberley, Intervenante à la Maison La Margelle

Patargez l’article :

Share on email
Courriel
Share on facebook
Facebook